Autour de la Grande Guerre > Exposition : la ville de Noyon en 1918 à travers la peinture

Exposition : la ville de Noyon en 1918 à travers la peinture

© Noyon en ruines rue de l'Evêque Baudry, Paul Lauté, vers 1918-1919, Musée du Noyonnais
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Depuis 2014, dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le musée du Noyonnais dédie l’une de ses salles à une exposition temporaire consacrée à la Grande Guerre. L’exposition Peindre les ruines – Noyon en 1918 clôt ce cycle d’expositions temporaires entamé en 2015.

Après la Première Guerre mondiale, la peinture de guerre connaît une transformation profonde, que les œuvres sélectionnées pour l’exposition veulent refléter, sur le territoire noyonnais, tout en illustrant les graves destructions que subit la ville et la région au cours de l’année 1918.

Cette exposition s’appuie très largement sur les riches collections du musée du Noyonnais et valorise pour la première fois un ensemble d’œuvres peintes, graphiques et photographiques entré dans les collections du musée dès les débuts de celui-ci. Les artistes-peintres Jules-Hervé Mathé, Fernand Combes ou encore Paul Lauté ont peint les ruines de Noyon pendant leur passage dans l'Oise. Les prêts généreux de collectionneurs privés viennent étoffer le parcours et enrichir la connaissance sur des artistes méconnus aux talents insoupçonnés.

Depuis 2015, la Société historique, archéologique et scientifique de Noyon est engagée aux côtés de la Ville de Noyon dans ce projet. Le catalogue de l’exposition, co-écrit par la Société historique, archéologique et scientifique de Noyon et la conservation des musées, constitue un prolongement de cette exposition.

 

Informations pratiques

Du 21 avril au 16 décembre 2018
Musée du Noyonnais - 7 rue de l'Evêché, 60400 Noyon
03 44 09 43 41
Horaires d’été du 1er avril au 31 octobre : de 10h à 12h et de 14h à 18h
Ouvert du mardi au dimanche.
Fermé : les lundis, le 1er mai, le 11 novembre et du 24 décembre (à 16h) au 2 janvier (inclus)

> En savoir plus