Autour de la Grande Guerre > Musique > Week-end Guerre & Paix à la Philharmonie de Paris

Week-end Guerre & Paix à la Philharmonie de Paris

© Filip Van Roe
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

La Philharmonie de Paris participe à la dynamique commémorative en proposant les 10 et 11 novembre, un week-end « Guerre et paix » avec des concerts, des lectures, et un spectacle. Shell Shock, a Requiem of War, présenté en partenariat avec la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, sera le point d’orgue de cette célébration musicale de la fin de la guerre.

Shell Shock, a Requiem of War

Shell shock, "obusite" en français, est le terme anglais utilisé pour évoquer le syndrome traumatique des soldats de la Première Guerre mondiale choqués par les explosions d’obus. En douze chants, le livret de Nick Cave rend un hommage vibrant aux victimes de la guerre. Créée au Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles en 2014 sur une composition de Nicholas Lens, Shell Shock est une oeuvre de grande ampleur portée par un message universel de paix, mise en scène par le chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui.

Orchestre Philharmonique de Radio France, Choeur de l’Opéra de Silésie, direction musicale: Bassem Akiki
Mise en scène et chorégraphie :Sidi Larbi Cherkaoui
Avec : Sara Fulgoni (mezzo-soprano), Mark S. Doss (basse), les enfants solistes de la maîtrise des Hauts-de-Seine et la compagnie Eastman.
Avec le soutien de : la mutuelle Unéo, la Fondation BNP Paribas, le Conseil des Arts flamands, la Délégation Générale de Flandres en France et le Tax-Shelter belge.

Samedi 10 novembre à 20h Représentation exceptionnelle, sur invitation uniquement.
Dimanche 11 novembre 16h30

Grande salle Pierre Boulez, Philharmonie de Paris
221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
> En savoir plus

 

Le violoncelle de Guerre

Lecture d’extraits du carnet de guerre du violoncelliste Maurice Maréchal, accompagné du "Poilu", son instrument fabriqué par des soldats à partir de caisses de munitions, reconstitué pour le concert. Par le récitant Philippe Torreton et la violoncelliste Emmanuelle Bertrand, qui interprétera des musiques de Bach, Britten, Durosoir, Debussy, Amoyel. 
Ce concert sera précédé d'une conférence "clé d'écoute" à 19h30, par Karine Le Bail. 

Vendredi 9 novembre à 20h30
Amphithéâtre - Cité de la musique
221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
> En savoir plus

 

An Zukunft / Aux lendemains

De Schönberg à Fujikura, ce concert a cappella est un hymne à la paix autour d’oeuvres vocales louant l’humanité, l’espérance et la liberté.
Proche de Debussy, André Caplet est l’auteur d’œuvres profondes et raffinées, dont cette Messe à trois voix, dite « des Petits de Saint-Eustache », créée à la Sainte-Chapelle à Paris en 1922. Composées durant la première guerre mondiale, les Trois Chansons de Ravel allient quant à elles la fantaisie (Nicolette et Ronde) à l’émotion la plus pure (Trois beaux oiseaux du paradis). Désormais largement considéré comme l’un des plus importants compositeurs de musique chorale du XXe siècle, Francis Poulenc a écrit avec Figure humaine une des œuvres majeures de son catalogue, cantate d’un grand impact sur des poèmes de Paul Éluard.  Enfin, le splendide Friede auf Erden (Paix sur la Terre) de Schönberg s’impose comme une des plus belles réussites du genre, et une des pages les plus accessibles de son auteur.

Par l’ensemble vocal Sequenza 9.3, le choeur de l’armée française et le choeur de chambre du Québec. Direction : Catherine Simonpietri, Emilie Fleury

Dimanche 11 novembre à 18h
Le studio - Philharmonie
221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
> En savoir plus