Autour de la Grande Guerre > "Noir de Boue et d'Obus", un spectacle de danse de la Cie Difé Kako

"Noir de Boue et d'Obus", un spectacle de danse de la Cie Difé Kako

© Patrick Berger
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

S’inscrivant dans les commémorations de la fin du Centenaire de la Première Guerre mondiale, et dans le cadre du festival Le Mois Kréyol, la Cie Difé Kako présente à partir du mois d’octobre une recréation d’envergure du spectacle Noir de Boue et d’Obus, enrichie par des images d’archives ainsi que de la vidéo.

Présentation

C’est l’histoire d’une rencontre improbable quelque part dans l’Est de la France, quelque part entre 1914 et 1918, une rencontre entre des gens comme tout le monde, qui n’avaient rien à faire là, rien à faire ensemble et que tout opposait. Conscrit français, tirailleur sénégalais, volontaire des Antilles et de la Guyane, un adversaire les réunit. Est-ce l’Autre, l’Ennemi ? Est-ce la Nation, qui les a conduits dans ces tranchées putrides ? Est-ce l’état-major qui les y maintient coûte que coûte ? N’est-ce pas plutôt la Mort, devant laquelle tous redeviennent égaux ?

Alors on tente d’échapper à la terreur, au froid, à l’épuisement et surtout à la folie... Et chacun de se raccrocher à ce qu’il a de plus intime et à sa propre culture. Et chacun aussi de reconnaître en l’autre, son frère d’arme, son alter ego, dans une humanité refondée. C’est l’histoire d’une rencontre entre les cultures d’Afrique, des Antilles-Guyane et d’Europe, qui n’a peut-être pas eu lieu, quelque part au milieu de l’horreur de la guerre, où danse et musique s’imposent comme seules échappatoires.

Depuis 1994, Chantal Loïal s’attache à créer au sein de la Cie Dife Kako un langage chorégraphique basé sur un métissage des danses africaines et antillaises ainsi que sur les répertoires musicaux traditionnels et contemporains.

Chaque représentation publique donnera également lieu à un travail d’action culturelle en milieu scolaire et à des représentations scolaires. Des restitutions de ces ateliers seront présentés en première partie de la pièce.

> Découvrir la présentation vidéo du spectacle

Les dates de spectacle

> Les 18 et 19 octobre 2018 à Aubervilliers, à L’embarcadère. Une représentation tout public le 18/10 à 19h30, deux représentations scolaires le 19/10 en coproduction avec le Festival Villes des Musiques du Monde.
> Le 27 octobre 2018 au Conservatoire d'Alençon, à 20h30. A l’initiative de la Compagnie Arthur Plasschaert avec le soutien de la ville d’Alençon.
> Les 3 et 5 novembre à Créteil, à la Maison des Arts et de la Culture. Une représentation tout public le 3/11 à 19h, deux représentations scolaires le 5/11.
> Les 9 et 12 novembre, à Paris, Conservatoire Maurice Ravel (13e). Une représentation tout public le 9/11 à 19h30, deux représentations scolaires le 12/11.

Diffusion télévisée

Noir de Boue et d'Obus sera également diffusé sur France Ô, le 8 novembre 2018 à 23h35.