Dans le monde > Europe > Macedoine Arym > Une stèle à Bitola en mémoire des soldats engagés dans l'offensive du 15 septembre 1918

Une stèle à Bitola en mémoire des soldats engagés dans l'offensive du 15 septembre 1918

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Vendredi 14 septembre 2018, l’ambassadeur de France en Macédoine Christian Thimonier a inauguré une stèle commémorative au cimetière militaire français de Bitola, 100 ans jour pour jour après l’offensive victorieuse du 15 septembre et la percée du Front d'Orient qui précipita la conclusion de l’Armistice du 11 novembre à l’Ouest. La cérémonie s'est déroulée en présence du maire de Novaci, de représentants des municipalités de la région, de représentants de l’Association nationale pour le souvenir des Dardanelles et Front d’Orient, ainsi que de nombreux descendants de combattants d’Orient. 

L’Association nationale pour le souvenir des Dardanelles et Front d’Orient a coordonné la réalisation d’une réplique du monument du 15 septembre 1938, aujourd’hui disparu, rendue possible par l’existence d'une statue jumelle située à Mont-de Marsan (40) et son installation le 14 septembre 2018 dans le cimetière militaire français de Bitola (anciennement Monastir). Projet labellisé par la Mission du Centenaire, il a également été soutenu par plusieurs donateurs, organismes publics ou associatifs et personnes privées, notamment adhérents de cette association, illustrant la vitalité de ce souvenir, temps fort de toute l’histoire européenne. Le Ministère de la culture macédonien a placé ces commémorations sur son agenda de l’Année européenne de la Culture. Il marque ainsi de façon nouvelle qu’il s’agit aussi d’une page de l’histoire de la Macédoine comme part de l’histoire européenne. Bitola, à ce titre, a reçu comme Verdun la Croix de guerre française en hommage aux souffrances des populations locales.

Haute de deux mètres, la stèle a été installée avec l’autorisation spéciale du Ministère macédonien des Armées dans le cimetière de Bitola, qui abrite les sépultures identifiées de 6 134 soldats, 128 sépultures non identifiées et un ossuaire contenant les restes d’environ 7 000 soldats morts pour la France, dans un emplacement plus accessible que l'original.

Une copie miniature a par ailleurs été déposée à l’endroit où elle se trouvait à l’origine, sur le massif du Dobro Pole. A cette occasion, de la terre de Verdun, extraite de la tranchée de Chattancourt, a également été déposée dans ce lieu du souvenir, lors de l’inauguration de la stèle.