En France > Ile de France > Paris > Centenaire de l'Armistice - le programme de la ville de Paris

Centenaire de l'Armistice - le programme de la ville de Paris

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cérémonies, concerts, expositions, visites guidées... De nombreux évènements sont organisés par la ville de Paris entre octobre et décembre dans le cadre du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. Ci-dessous quelques temps forts de la programmation.

Inauguration

Le 11 novembre 2018, à 17 heures, Paris inaugurera son Monument aux 94 415 morts parisiens de la Première Guerre mondiale. 

Dans l’immense majorité des villes et villages de France, près de 30 000 monuments aux morts ont été édifiés entre 1918 et 1925, recensant les noms des Français tombés pour la paix de leur Nation. Si Paris compte de très nombreux lieux de souvenir de la Grande Guerre, sous forme de plaques, stèles, sculptures au sein des mairies d’arrondissements, établissements scolaires, entreprises ou encore édifices religieux, aucun d’eux jusqu’à présent ne rassemblait l’intégralité des noms des 94415 parisiens morts au combat.

Cent ans après, Paris inaugure enfin son Monument aux Morts, installé sur le mur d’enceinte du cimetière du Père-Lachaise, le long du boulevard de Ménilmontant. Mesurant 280 mètres de long pour 1,3 mètres de haut, symbole de l’ampleur du conflit et du nombre de victimes, son horizontalité évoque ce trait d’union intemporel entre les générations passées et celles à venir, tandis que sa couleur bleu horizon rappelle la France et la teinte de l’uniforme des poilus. Un aménagement végétal et paysager lui a été consacré, afin de faciliter son appropriation par le public et d’en faire un lieu propice au recueillement et au souvenir. 

Dimanche 11 novembre à 17 heures
Cimetière du Père Lachaise
> En savoir plus

Cérémonie 

Centenaire de la mort de Guillaume Apollinaire

Tout en poursuivant ses activités littéraires, le célèbre auteur du « Pont Mirabeau » s’était également engagé dès 1915 sur le Front en Champagne en tant que sous-lieutenant du 96e Régiment d’Infanterie. Naturalisé français en 1916, il poursuivit son engagement de soldat dans l’Aisne, où il fût blessé à la tempe par un éclat d’obus. Le 9 novembre 1918, alors que l’Armistice n’est pas encore signé, il meurt à Paris de la grippe espagnole, affaibli par ses blessures de guerre et sa trépanation.  
A l'occasion du centenaire de sa mort, une cérémonie se tiendra autour de sa tombe au cimetière du Père-Lachaise, à l’occasion du centenaire de sa mort. Elle associera des élèves parisiens qui liront certains de ses poèmes.

Jeudi 8 novembre à 10h30
Cimetière du Père Lachaise
> En savoir plus

Concert

An Zukunft

La messe d’André Caplet, composée en 1919, est le fil conducteur de ce concert dédié aux lendemains de la Guerre. Ponctuant les séquences habituelles d’une telle œuvre (Kyrie, Sanctus, Gloria, Agnus Dei …), des compositions de musiciens contemporains de la Première Guerre mondiale (Poulenc, Ravel, Schonberg …) permettront d’évoquer l’amour, la paix, l’espérance et la liberté.
Avec les participations du Chœur de l’Armée française, de l’Ensemble Sequenza, et du Chœur de Chambre du Québec.

Jeudi 8 novembre à 18h30
Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville
> En savoir plus

Lecture musicale

Des voix de femmes dans la mêlée

Les femmes ont joué un rôle important pendant la Grande Guerre. Beaucoup se sont retrouvées dans les usines, pour continuer de faire vivre les villes et les villages à l’arrière du pays. D’autres n’ont pas hésité à prendre la plume et à écrire sur la Guerre. Collette à part, nombre de ces femmes restent encore aujourd’hui méconnues. Elles occupent pourtant une vraie place dans l’histoire de la littérature, et illustrent parfaitement la condition féminine à une période où le rôle des femmes est en pleine mutation. D’Anna de Noailles à Lucie Delarue-Mardrus, six poètes et romancières de la Grande Guerre seront mises à l’honneur lors de ces lectures à deux voix, accompagnées de musiques électro-acoustique réalisées en live. 

Samedi 3 novembre à 16h
Auditorium du Petit Palais

> En savoir plus

Colloque

L'aviation militaire au sortir de la Grande Guerre

La Première Guerre mondiale a vu la naissance de l’aviation militaire, et le 13 mai 1916, Georges Guynemer en présente le premier drapeau. Plus que dans d’autres conflits, la presse des différents belligérants a mis en avant des individualités, choisies dans l’aviation pour représenter les valeurs et le courage du pays. Ainsi naquirent des légendes, des As de l’aviation, tels George Guynemer ou Charles Nungesser pour la France, mais aussi le « Baron Rouge » Manfred Von Richthofen pour l’Empire Allemand.
Cette journée d’étude est consacrée à la naissance de cette nouvelle armée, ainsi qu’au rôle symbolique qu’ont joué les As aux destinées particulières et variées. Elle abordera également les bouleversements stratégiques et techniques nés de l’essor de l’aviation militaire

Mardi 30 octobre de 9h à 18h
Auditorium de l'Hôtel de Ville
> En savoir plus

Exposition

Portraits de l'étranger. Figures de l'autre dans la Grande Guerre

Lors de la Première Guerre mondiale, des centaines de milliers d’étrangers, tirailleurs sénégalais, spahis marocains, algériens, indochinois ou encore polonais, ont combattu dans les rangs de la France. D’autres étrangers cherchaient tout simplement à fuir le conflit ou les invasions allemandes, comme les Belges ou les Tsiganes, et à trouver refuge en France.
À travers une riche iconographie et des documents d’archives (photographies, dessins, cartes postales, documents d’identité), cette exposition organisée en partenariat avec l’association Génériques revient sur la contribution de ces populations à l’effort de guerre, sur la rencontre entre les différentes populations et leur représentation dans l’imaginaire collectif. Elle donne à voir les images de la vie quotidienne et les caricatures, qui témoignent de rapports particuliers entre les individus pendant le conflit, et met en exergue la fraternisation entre militaires, travailleurs étrangers et populations locales. Une occasion également de découvrir les nombreux monuments du jardin d’agronomie tropical de Paris à la mémoire de tous ces soldats étrangers. 

Du 15 octobre au 15 décembre
Jardin d'agronomie tropical 75012 Paris
> En savoir plus

> Retrouvez tous les évènements parisiens commémoratifs et culturels sur quefaire.paris.fr/centenairearmistice