En France > Languedoc Roussillon > Gard > "Sortir de la guerre, vers quelle paix ?", cycle commémoratif du Vigan

"Sortir de la guerre, vers quelle paix ?", cycle commémoratif du Vigan

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Cérémonies, expositions, conférences... De nombreux évènements commémoratifs sont organisés par le Comité mémoire du pays viganais 1914-1918 avec le soutien de la mairie du Vigan et de la Communauté de communes du Pays viganais dans le cadre du centenaire de l’Armistice de septembre à décembre 1918.

Si l’Armistice signé le 11 novembre 1918 met fin aux combats sur le front ouest et soulève un grand enthousiasme populaire analogue mais inversé à celui de la mobilisation, il laisse la France, l’Europe et le monde dans un état de chaos tel que la reconstruction de la paix sera difficile. Le retour des combattants dans leur pays, pose le problème de leur réintégration familiale et professionnelle et pour les blessés et mutilés celui de leur reconnaissance. Les « conditions de la paix » imposées par les vainqueurs aux vaincus portent en germe l’autre conflit qui éclatera vingt ans plus tard. L’ordre de l’ancien monde est bouleversé et le profil du nouveau peine à se XXe siècle commence véritablement… Ce sont quelques uns de ces aspects généraux que les manifestations de l’été et de l’automne 2018 du Comité mémoire du Pays viganais 1914Ž-1918 évoqueront sans négliger leur impact dans le Pays viganais.

Expositions

L'Église catholique du Gard et les Églises protestantes dans la Grande Guerre, proposée par les Archives du Diocèse de Nîmes, l’Église catholique du Pays viganais et l’Église protestante unie en Cévennes viganaises, du 8 au 22 septembre, tous les jours, de 10h à 12h (sauf le dimanche) et de 16h à 18h, salle Wesley, Rue de la Libération, Le Vigan

Sortir de la guerre, construire la paix, conçue et réalisée par l’Atelier Grizou, du 1er au 30 novembre, de 10h à 17h, autour des grilles et dans le parc du Monument aux Morts du Vigan

Concert

 Hommage à la fin de la Première Guerre mondiale par le Groupe vocal Vagabondages et l’Orchestre symphonique d’Oc Orchestra de Montpellier, en deux parties : « La messe de la délivrance » de Théodore Dubois et un ensemble d’oeuvres musicales chantées et illustrées, direction Olivier Pauwels, dimanche 16 septembre à 18h, en l’Église Saint-Pierre du Vigan, manifestation soutenue par le Lions Club Ganges Le Vigan

Conférences

  • La fin de la guerre à Aumessas et l’érection du Monument aux Morts par Pierre Laurent, historien, 17 août à 17h, temple d’Aumessas, en collaboration avec l’Église protestante unie
  • Edmond Guiraud, un Viganais dans la guerre par Éric Poujade, historien, 4 octobre à 18h, salle du Foyer communal Le Cantou, Le Vigan
  • La forêt en guerre : le massif forestier de l’Aigoual dans la Grande Guerre par Frédéric Fesquet, historien, 10 novembre à 10h, salle du Foyer communal Le Cantou, en collaboration avec l’Académie des hauts cantons
  • Chroniques de guerre de la Bréaunèze par Christiane Gerbal et une équipe de généalogistes, 11 novembre à 14h30, salle de l’Enclos, Bréau
  • Que nous prédisaient les Monuments aux Morts ? L’exemple de Mandagout, par Frédéric Boyer, historien, 17 novembre à 17h, salle des fêtes, Mandagout
  • Les mutilés de guerre et leur réinsertion par Bernard Baldivia, médecin anesthésiste et Jacques Delenne, infirmier, 20 novembre à 18h, salle du Foyer communal le Cantou, Le Vigan
  • Retour sur un centenaire : avancées, reculs, impasses, par Frédéric Rousseau, historien, 29 novembre à 18h, salle du Foyer communal le Cantou, Le Vigan
  • Un réveil du pacifisme ? par Jean-François Zorn, historien, 13 décembre à 18h, salle du Foyer communal le Cantou, Le Vigan

Lecture publique

Je ne veux rien que ton retour à partir de la correspondance croisée d’Henriette et Georges Courtin, mort au Chemin des Dames le 16 avril 1917, par la Compagnie des poètes, 12 octobre à 20h30, salle de la Filature, Molières-Cavaillac

Gestes symboliques

Hommage aux soldats belges de la Première Guerre mondiale, en présence d’Éric Jacquemin, Consul général de Belgique à Marseille et de descendants d’Henriette de Cazalet, fondatrice de l’hôpital de Cauvalat, 20 juillet à 17h, Foyer des Campagnes et cimetière militaire belge d’Avèze, suivi, à 21h de la
projection du film Notre siècle 19141918, en collaboration avec la Mairie d’Avèze.

Hommage au fusillé pour l’exemple Éloi Fabre (18941915), 11 novembre à 12h, au Monument aux Morts d’Aulas, en collaboration avec la Mairie d’Aulas.