Espace pédagogique > Ressources Pedagogiques > Exemples de Projets Scolaires > Deuxieme Degre > Des mémoires sur l'histoire des Poilus écrits par des lycéens lyonnais

Des mémoires sur l'histoire des Poilus écrits par des lycéens lyonnais

Photographie du Poilu Jean Chambre (premier rang à notre droite) auquel un mémoire d'histoire lui est consacré
© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Une classe de lettres supérieures et des lycéens de première du Lycée du Parc, se sont lancés dans la lecture et l’analyse des écrits d’une vingtaine de combattants, pour essayer de percevoir et comprendre ce qu’a signifié pour eux « tenir » puis sortir de ce long conflit.

 

Descriptif de l'action 

Ce travail a une triple origine. Il répond d’abord à un objectif de formation inscrit dans le programme de la classe de Lettres supérieures, « initier les élèves à la recherche historique… pour leur donner des éclairages sur la façon dont on écrit l’histoire… ». Une des modalités pédagogiques possibles, celle qui a été retenue dans ce projet, peut être un travail de recherche encadré par les professeurs et débouchant sur l’élaboration d’un petit mémoire donnant lieu à présentation orale. Le Centenaire de la Guerre de 1914-1918 a ensuite fourni un cadre particulièrement propice, il a éveillé les curiosités sur ce qu’a été le conflit pour les hommes et les femmes qui l’ont vécu.

Il a permis, et cela s’est vérifié lors de la recherche menée par les élèves, de « faire sortir » des archives familiales, carnets, lettres, photographies… que les descendants des combattants acceptent de confier et de voir traiter par des apprentis historiens. Enfin, ce travail se situe dans le prolongement d’une première et très riche expérience de recherche, menée pendant l’année 2015-2016 avec une classe de lettres supérieures et des lycéens de première L, qui avait abouti à la rédaction d’un premier ensemble de mémoires rédigés sur le thème de l’expérience combattante à partir de carnets et d’échanges épistolaires.  

 

Objectifs du projet 

L’objectif principal est de faire toucher du doigt à des élèves, ce qu’est le métier d’historien,  et de donner de l’épaisseur humaine au récit historique, en essayant d’établir le « vrai » ou le vraisemblable à partir de traces, d’indices qu’il faut interroger, interpréter, questionner pour comprendre comment ces hommes et ces femmes ont tenu et sont sortis du conflit. Il impose de faire œuvre d’imagination en se mettant à la place des combattants, pour analyser ce qu’ils ont vécu, pensé, senti, en faisant preuve d’empathie et d’esprit critique, par la confrontation avec d’autres documents comme les journaux de marche et d’opération des unités auxquelles ils appartenaient.

Cet exercice constitue également un moment privilégié pour appréhender les contraintes et la richesse du travail collectif, puisque ces mémoires sont le fait d’équipes de deux ou trois élèves qui mènent leur recherche de manière autonome, avec des séances régulières pour cadrer le travail, sa progression, répondre aux questions, apporter des éléments historiographiques et factuels.

La recherche est découpée en plusieurs phases encadrées par l’équipe des professeurs :

  1. sélection d’un document source
  2. recherches complémentaires dans les registres matricules, l’état civil, les journaux de marche et d’opération pour en confronter les informations
  3. hiérarchiser des informations directes et indirectes
  4. construire un récit à partir de ces données
  5. mettre en forme selon des normes précises  

Le tout en pratiquant un va-et-vient avec la réflexion historique menée sur la guerre par les chercheurs. Ce travail de recherche doit aboutir au début du mois de juin 2018 à un court mémoire d’une cinquantaine de pages, rédigé selon les normes universitaires, avec bibliographie, tables, annexes… pour chaque groupe. L’ensemble sera regroupé en volume électronique accessible à partir du site du lycée. Chaque mémoire donnera lieu à une brève soutenance, pour mener le jeu intellectuel jusqu’au bout, face à un jury composé d’anciens élèves des classes préparatoires littéraires du Lycée, poursuivant leurs études supérieures, jeunes chercheurs et/ou universitaires.

 

Calendrier du projet

La mise en œuvre de ce projet a démarré en décembre 2017 avec la sélection et le choix de la source par les binômes et trinômes d’élèves (carnet de soldat ou échange épistolaire couvrant les années 1917 à 1919). Ce choix a été opéré en parallèle avec une réflexion sur les sources dans le travail de l’historien, et les spécificités des sources de l’expérience combattante de la Première Guerre mondiale et les débats qu’a suscités leur utilisation. Cette première phase a abouti à un corpus d’ensemble divers, avec des carnets et des lettres de combattants de régiments d’infanterie, mais aussi d’artilleurs, de brancardiers… et de quelques officiers et sous-officiers.

À partir de janvier a démarré le travail de lecture et traitement des informations avec des séances de mise au point régulières. Depuis la fin du mois de mars, les élèves sont entrés dans la phase de rédaction et de mise en forme des mémoires, qui se terminera à la fin du mois de mai. Les soutenances auront lieu dans la deuxième semaine de juin.