Espace scientifique > Colloquesseminaires > Les batailles de 1916

Les batailles de 1916

© Fonds Sic - Miège
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Le conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, présidé par M. Antoine Prost, a organisé à Paris les 22, 23 et 24 juin 2016 un colloque international intitulé "Les batailles de 1916". Les synthèses des différentes contributions paraissent aujourd'hui dans un ouvrage aux éditions Presse Sorbonne Universités. Les textes originaux, quant à eux, seront progressivement mis à en ligne et accessibles à partir de cet article.

Les commémorations des batailles de 1916, en particulier celles de Verdun et de la Somme semblaient devoir traiter la notion de « bataille » comme une évidence, alors que sa définition même interroge : l’espace de la bataille, sa durée, son unité même pourraient être discutée. Pourquoi assigner 300 jours à la bataille de Verdun alors qu’elle se poursuit bien au-delà ? Qu’est-ce qu’une « bataille » en 1916, par rapport à toutes les opérations militaires dénommées : « guerre », « campagne », « offensive », « combat », « front » ? Comment est-elle définie, perçus, vécue, et mise en mémoire ?

Le colloque de Paris a donc pris la « bataille » comme sujet d’étude, dans sa dimension internationale et comparatiste. Son objectif était double : proposer une avancée scientifique par l’élargissement des perspectives qu’elle appelle dans sa dimension internationale de guerre pour la première fois mondiale, mais aussi présenter à un large public des approches renouvelées des batailles de 1916, notamment sur les fronts autres que le front occidental qui nous est familier. Le champ chronologique du colloque s’est déployé sur l’ensemble de l’année 1916 et sur toutes les batailles, quels qu’en soient les espaces, la nature et la forme, y compris la bataille navale. En effet, si une insistance particulière sur les trois grandes batailles de l’année (Verdun, la Somme, l’offensive Broussilov à l’Est) était légitime, l’interdépendance des batailles entre elles d’une part, et d’autre part le souhait d’une approche comparative des batailles et des fronts, interdisaient une définition étroite de l’objet d’étude.

Aborder la question de la « bataille » dans la guerre moderne en 1916 a conduit le conseil scientifique du colloque à choisir trois axes de réflexion pour trois journées de conférences et de débats. Ces trois axes partent de la nature même de l’objet étudié : comment la bataille est-elle pensée et mise en mémoire comme un ensemble identifié, dans la trame continue de combats sans suture ? (« construction de la bataille ») ; comment est-t-ellevécue par ceux qui la conduisent et la vivent ? (« expérimenter la bataille) et comment est-elle conduite d’un point de vue logistique ? (« alimenter la bataille »). 

Plus d’une cinquantaine de propositions ont été examinées par le conseil scientifique du colloque à la suite d’un appel à communication international. Afin de pouvoir présenter les contributions les plus riches, il a été choisi de s’appuyer sur un système de rapporteurs pour trois thèmes inscrits dans les trois axes retenus. Chaque rapporteur devait présenter les éléments saillants de trois à quatre contributions, un temps de réponse étant laissé à chaque auteur pour compléter, infirmer, préciser sa recherche. L'intégralité de ces rapports est publiée dans un ouvrage paru en octobre 2018 aux éditions Presse Sorbonne Universités, intitulé Les Batailles de 1916.

L'intégralité des contributions

Construire la bataille

1ère session : Construction de la bataille au moment de la bataille

Sean Brady – The Battles of 1916 in Contemporary Public Opinion: The Cases of the Strafexpedition  and the Battle of Gorizia in Wartime Italy
Rémy Cazals – Les batailles de 1916 vues par une française bien informée
Marco Mondini – Strafexpedition 1916 : une bataille qui n’existe pas
Stefano Marcuzzi – Battle of Gorizia
Michael Neiberg – Insights from the American Military Attachés in France

2ème session : Vecteurs de mémoire

Sylvain Champonnois  – Le rôle de Jacques Mortane dans la popularisation littéraire de la guerre aérienne en 1916
Patricia Kottelat – La bataille de la Somme dans les Guides illustrés Michelin des Champs de bataille. Parcours diachroniques 1920-2014
Anthony Petiteau – Témoigner, prouver, voir : le mythe de Verdun et la photographie, de 1916 à l’après-guerre
Katja Protte – « Wehe dem Künstler, der heute nicht erlebt ! ». Die Schlacht um Verdun in der Malerei zwischen Erlebnis und Konstruktion
Clément Puget – Verdun au cinéma. De « l’écume de l’Histoire » à la représentation

3ème session : Mémoire collective

Emmanuel Destenay – Construire la mémoire de la bataille de la Somme en Irlande du Nord et en Irlande du Sud
Maciej Gorny – Polenberg : Meanings and Memory of the Kostiuchnówka Battle
Anastasia Kudrets – Les batailles de 1916 dans la tradition mémorielle russe
Bruce Scates – Fromelles : The Aftermath of Battle

Expérimenter la bataille

1ère session : Apprendre de la bataille

Jonathan Boff – Who learnt most on the Somme?
Aimée Fox-Godden – Mobilizing Knowledge. Inter-theatre learning and the lessons of the Somme campaign
Rémy Porte – Le paradoxe de Verdun et de la Somme : de la bataille conduite à l’autonomie du combat des unités élémentaires
Yves Tremblay – 1916, naissance de la « bataille canadienne ». L’organisation du Corps expéditionnaire canadien, de la défense du saillant d’Ypres à l’offensive sur la Somme
Christian Stachelbeck – L’apprentissage tactique durant la guerre : Le combat interarmes et la bataille du matériel dans la pensée de l’armée allemande en 1916

2ème session : Pratiques de la bataille

Dimitri Chavaroche – L'abordage de l'adversaire dans ses tranchées. L'expérience des coups de main
Victor Demiaux/Florin Turcanu – La bataille de Turtucaia, un Charleroi roumain en 1916 ?
Eugène Désiré Eloundou – Une fresque peu connue de la Grande Guerre au Kamerun : la prise en otage, la mise en servitude et la déportation des populations dans la stratégie allemande de repli en Guinée espagnole (décembre 1915-février 1916)
Elli Lemonodiou –  Un autre type de « bataille » ? Les conflits urbains de décembre 1916 comme catalyseur pour l'attitude de la Grèce dans la Première Guerre mondiale
Andrey Pavlov – Un plan de bataille sans batailles, l’offensive Broussilov, une vision stratégique à l'épreuve des contraintes internes et externes

3ème session : Vécu individuel

Sofiane Boudiba – La Somme, une bataille contre la boue ?
Sarah Laufs –  Zeiten der Gewalt. Zur Pluritemporalität der Zeiterfahrungen und Zeitpraktiken deutscher Soldaten im Ersten Weltkrieg
Dorin Stanescu – The Eastern front untold stories of 1916. The War through the   participant’s eyes. A Romanian view from  diaries, memoirs

Alimenter la bataille

1ère session : Logistique, technologie de la guerre. Vu d’en haut

Elizabeth Greenhalgh – Military and Economic Propaganda Battles in 1916: the case of Australia
Jeremy Higgins – Evacuation of wounded by British ambulance trains July 1916
Christopher Phillips – The Battle of the Somme: A logistical analysis
Natalia Starostina – A Race against Time and Space: French Railways in 1916

2ème session : Armements. Vu d’en bas

Hubert Bonin – Financer les batailles, piloter l’économie
John Brooks – The Naval Battle of Jutland 31 May – 1 June 1916
Sébastien Chatillon – Tenue, équipement et armement du fantassin de 1916 : vers une nouvelle manière de combattre (France-Allemagne)
Stéphane Le Bras – Consommer pour vaincre ? Consommation au front et effort de guerre dans l’armée française en 1916
Christophe Pommier – Une bataille avant la bataille: la fourniture des munitions d'artillerie
Markus Pöhlmann – De Flers à Berry-au-Bac. L’armée allemande face aux défis de la mécanisation du champ de bataille 1916/17

3ème session : Renseignement

Gwendal Piégiais – 1916, une bataille du renseignement: l'interrogatoire des déserteurs allemands par un réseau du War Office
Gérald Sawicki – Une bataille annoncée : les services de renseignement et la bataille de Verdun (1916)
Marie-Cathérine Villatoux – L’observation aérienne