Espace scientifique > Colloquesseminaires > Les troupes russes en France et dans les Balkans (1916-1918) dans l’histoire et dans la mémoire de la Russie et de l’Europe

Les troupes russes en France et dans les Balkans (1916-1918) dans l’histoire et dans la mémoire de la Russie et de l’Europe

© D.R.
Image locale (image propre et limitée à l'article, invisible en médiathèque)

Du 16 au 18 mai 2019, l'Association de la Mémoire du Corps expéditionnaire russe (1916-1918) et le Musée central des forces armées organisent à Moscou une grande conférence internationale sur le thème des troupes russes en France et dans les Balkans dans l’histoire et dans la mémoire de la Russie et de l’Europe. Retrouvez ci-dessous le programme complet des trois journées. 

> Télécharger le programme du colloque en russe (PDF)

16 mai

9 h. 15 – 10 h. Enregistrement
10 – 11 h. Accueil officiel

Introduction

11 h. - 12 h.  Communications

Modérateurs : E. Roudaïa et M.K. Chiniakov

Les Brigades Russes en France et dans les Balkans : les principaux courants de la recherche et leurs perspectives de développement.
M. K. Chiniakov, maitre de conférences en histoire, secrétaire scientifique de la Fondation pour la mémoire du Corps Expéditionnaire Russe en France, Université pédagogique d’Etat de Moscou.

La création des Brigades spéciales et la politique extérieure russe.
E. N. Roudaïa, docteur en histoire (Moscou), responsable des programmes scientifiques, éducatifs et culturels de la Fondation pour la perspective historique, directeur du Centre de recherche de la Fondation « Voïnski Sobor».

La Russie, un allié unique pour la Francе.
X. Moreau (France), analyste indépendant, Centre d'Analyses Politico-Stratégiques STRATPOL

Les exploits ultérieurs

En Extrême Orient 30 ans après. Les anciens militaires du Corps Expéditionnaire Russe dans la guerre russo-japonaise en 1945.
A. V. Kirilline, docteur en histoire (Moscou), membre du Conseil central de la Société militaire historique russe, de la Commission pour l’histoire militaire auprès du Présidium de l’Académie des sciences de Russie, général de brigade.

12 h. 15 – 12 h. 45 : pause

12 h. 45 – 14 h. : communications

Pour la Patrie jusqu’à la victoire ! Le destin d’une famille – trois frères sur trois fronts.
O. V. Ignatenko-Desanlis, docteur en histoire de l’art (France), membre de l’Institut d’Etudes slaves (Paris) et de l’Association de l’Ecole du Louvre, descendante de deux officiers du Corps Expéditionnaire Russe.

Les dynasties militaires – vocation militaire et tradition en Russie. Trois générations des Chevaliers de Saint Georges de la famille de V.S. Vassetchkine en 1812, 1914, et 1941.
V. A. Boyko, (Ekaterinbourg), chercheur, lieutenant-colonel de réserve.

Approche générale de l’histoire du Corps expéditionnaire

La question du retour des combattants des Brigades spéciales en Russie dans les relations entre la France et l’Armée des volontaires.
A.Y. Pavlov, professeur, docteur d’Etat en histoire (St-Pétersbourg), Université d’Etat de St-Pétersbourg.

Le général de division V.I. Selivatchov et son carnet de route comme source de première main sur les Brigades Russes en France durant la Première guerre mondiale.
O. N. Khlestov, membre du Conseil central de la Fondation des combattants de la Première Guerre mondiale.

Poète et guerrier : Nikandre Alekseïev et la création de la Réserve Pouchkine à Mikhaïlovskoïe (1920-1930).
I.V. Alexeïev, petit-fils du combattant du Corps Expéditionnaire Russe I.G. Konov, Musée-Réserve de Pskov, chercheur.

16:00 – 17:00 – inauguration de l’exposition au Musée central des Forces armées de la Fédération de Russie

17 mai

10:00 – 11:15 — communications

Modérateurs : F. Guelton F. et M. Korosteleva

La Légion russe pour l’Honneur, la réalité plus forte que le mythe ?
F. Guelton, docteur en histoire (France), colonel, membre du Conseil scientifique de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale

La dissolution des bataillons perdus de la Légion russe pour l’honneur en Lorraine (1918) : de soldats à travailleurs militaires.
J.-C. Fombaron (France), professeur à l’Université de Nancy, président de la Société Philomatique Vosgienne

La situation des combattants russes en France après la Première guerre mondiale, d’après leurs correspondances
Z. S. Botcharova, docteur d’Etat en histoire (Moscou), professeur à l’Université d’Etat Lomonossov.

Les soldats russes en Algérie.
R. Adam, docteur en histoire (France), professeur 

Les Brigades russes en Macédoine : combattants et travailleurs (1916-1918).
G. Piégais, (France), doctorant à l’Université de Bretagne occidentale

La coopération militaire russo-serbe pendant la Première guerre mondiale, une leçon pour le temps présent
S. Gaiich, (Serbie), collaborateur scientifique à l'Institut d'études européennes (Belgrade), professeur invité à l’Institut d'État des relations internationales de Moscou

11 h. 45 – 13 h. 30 — communications

Modérateurs : O. Petrounina et A. Popov

Le Corps expéditionnaire russe et l’Orthodoxie

Biographies de moines russes des monastères du mont Athos, combattant dans le Corps Expéditionnaire Russe d’après les archives du monastère Saint-Pantéléimon.
M. V. Chkarovski, docteur d’Etat en histoire (St-Pétersbourg), archiviste en chef, professeur à l’Académie théologique de St-Pétersbourg, membre du Conseil scientifique de l’Institut d’études comparées Eglise-Etat de Berlin.

La documentation diplomatique sur les Brigades Franco-Russes au mont Athos en 1917.
O. E. Petrounina, docteur d’Etat en histoire (Moscou), Université d’Etat Lomonossov, professeur à la chaire d’histoire moderne et contemporaine.

La famille du prêtre Nikolaï Tsvetaev dans le creuset de la Grande Guerre et dans l’immigration en France.
A.N. Louchine, docteur en droit (Nijni Novgorod), Académie du ministère de l’Intérieur de Nijni Novgorod, chargé de cours, collaborateur émérite du ministère de l’Intérieur, membre de l’Union des journalistes, colonel, descendant des combattants du Corps Expéditionnaire Russe

Les prêtres des Brigades spéciales en France et à Salonique.
A.I. Romanenko-Missonov (Moscou), chercheur scientifique, petit-fils du soldat du Corps Expéditionnaire Russe. 

Le cimetière militaire russe et l’ermitage de Tous les Saints à Mourmelon, d’après des sources françaises.
V. V. Baïdine, docteur ès lettres (France), spécialiste en culturologie

Le Corps expéditionnaire russe et l’art

La thématique militaire dans l’art de D.S. Stelletsky. La conservation de l’iconostase ambulante par la famille de Semionov-Tian-Chanski.
C. P. Semionov-Tian-Chanski, chercheur (France)

Le Corps Expéditionnaire Russe dans la vie et l’œuvre de l’artiste S.S. Solomko.
N. A. Mozokhina, docteur en histoire de l’art (St-Pétersbourg), chef de département au Musée Russe d’Etat

14 h. 30 16 h. 30 - communications

«Quand tonne la musique du front… ». La musique et les musiciens dans le Corps Expéditionnaire Russe.
E. E. Naoumova (Moscou), chercheur

L’Art est au-delà de la Guerre – « La Cible » de Jacques Povolozky
L.-E. Desanlis (France), historien de l’art, littérateur. Membre de la Maison des artistes. 

Le Corps expéditionnaire russe et la miséricorde

D.A. Vvedenskiy – médecin militaire du Corps Expéditionnaire Russe : volontaire de la Légion d’Honneur Russe et lors de la Deuxième Guerre Mondiale.
N. D. Vvedenskaïa, docteur d’Etat en mathématiques et physique (Moscou), fille d’un médecin militaire ayant combattu dans le Corps expéditionnaire et la Légion russe

Au service à la Patrie. Le colonel Aziz Dalgat du Corps Expéditionnaire Russe.
E. M. Dalgat, docteur d’Etat en histoire (Makhatchkala), professeur, responsable du Centre d’histoire du Daghestan à l’Institut d’histoire, d’archéologie et d’ethnographie de l’antenne de l’Académie des sciences, arrière-petite-fille d’un médecin militaire du Corps expéditionnaire russe

Les quatre guerres d’Ivan Jigev.
B. N. Morozov, docteur en histoire (Moscou), maître de conférences, chercheur scientifique en chef de l’Institut des Etudes Slaves de l’Académie Russe des Sciences, membre de la commission d’archéographie de l’Académie Russe des Sciences, membre de la Société des descendants de combattants de la Première Guerre Mondiale. Descendant d’un combattant du Corps Expéditionnaire Russe.

La question de l’organisation des secours aux soldats russes et serbes, malades et blessés sur le front de Salonique (1916-1917)
G. I. Chevtsova, docteur en histoire (Moscou), Institut d’Histoire militaire de l’Académie des sciences

La Croix Rouge russe en France durant la Première guerre mondiale.
O. V. Tchistiakov, docteur en histoire (Moscou), Archives russes militaires et historiques, chef du département de l’appareil de renseignement scientifique.

V. Golubev : un orientaliste célèbre au service de la Croix Rouge russe en France.
V. L. Melnikov, docteur en culturologie (Saint-Pétersbourg).

18 mai

10 h. – 11 h. 30 - communications

Modérateurs : M. Dobytchina et M. Chiniakov

Le corps expéditionnaire russe, approche archivistique et muséale  

Les sources manuscrites sur les troupes militaires russes en France et dans les Balkans dans les archives des Etats-Unis.
J. Cockfield, professeur, USA.

Les Brigades russes sur le front de Salonique (d’après les derniers documents des Archives d’Etat de la Fédération de Russie)
A.A. Boltaevski, docteur en histoire (Moscou), chargé de cours à l’Université de production alimentaire.

Des données sur le Corps expéditionnaire russe aux archives régionales de Russie. Vision d’ensemble et perspectives d’emploi afin de créer un Livre électronique de commémoration du Corps Expéditionnaire Russe.
M. A. Dobytchina, docteur en histoire (Kalouga), chef de la Direction des archives, petite-fille d’un soldat du Corps expéditionnaire russe

Le Front macédonien durant la Première Guerre Mondiale vu par un collectionneur.
N. Nicolcius (Grèce), curateur au Musée pharmaceutique grecque à Salonique

Le retour à la maison. Esquisse du portrait de l’officier supérieur V.S. Bodko.
O. N. Zassypkina (Moscou), directrice du Musée de la région de Lioubertsy ; N. A. Stepanova, conservatrice en chef du Complexe muséal d’expositions de Lioubertsy.

Les officiers russes des Brigades spéciales, Chevaliers de Saint Georges : nouveaux noms
P. P. Pavlichenko (Moscou), étudiant à la troisième année de l’Institut d’histoire et des archives de l'université d'État des sciences humaines de Russie

12 h. – 13 h. 15 — communications

La mémoire et la commémoration du corps expéditionnaire russe

Les particularités de l’existence et du fonctionnement des tombes militaires russes en France.
S. V. Dybov (France), chercheur

Une page d’histoire : La Société soviétique des anciens combattants en France et dans les Balkans
S. D. Anissimova, chercheur associé auprès du Centre international d’histoire et de sociologie de la Seconde guerre mondiale et de ses conséquences, Université des recherches scientifiques de l’Ecole supérieure d’économie, Moscou

Les militaires russes morts sur le front de Macédoine : redécouverte de leurs noms et de leurs sépultures.
I.L. Jalnina-Vassilkiotti, Centre d’études historiques gréco-russes, Grèce.

Les monuments aux militaires du Corps Expéditionnaire Russe en Grèce.
A.A. Popov, Ministre extraordinaire et plénipotentiaire de 1ère classe (Moscou), membre émérite du Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie, ex-Consul général de la Russie à Salonique

Modélisation historique et cours interactifs comme moyens de préservation à la mémoire du Corps Expéditionnaire Russe.
A.E. Semionov, (Moscou) Société historique militaire russe, spécialiste en chef du Département de recherches et de reconstruction, lieutenant-colonel de réserve

13.15- 14.00 Conclusions
 

* Un évènement soutenu par le Ministère de la Défense de Russie, l'Agence fédérale russe des Archives, le Conseil de la Fédération de l’Assemblée fédérale pour la défense et la sécurité, le Gouvernement de Moscou, la Société historique russe, le Conseil patriarcal pour la culture et l'Institut du patrimoine Likhatchev.